Lecture

Avant d’aller dormir – S.J Watson

Année de Parution : 2011

Auteur : S.J Watson

Editeur : Sonatine

Nombre de Pages : 415

 

A la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est aujourd’hui affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.

Un roman à la fois époustouflant et prévoyant. C’est ce que je dirais en une phrase. Pourtant, je l’ai adoré, vraiment. Je ne l’ai pas lâché jusqu’à la dernière page, surtout quand je suis arrivée à la dernière partie. L’auteur nous met dans le bain dès le premier chapitre. On se met dans la peau de Christine, notre personnage principal. Ce premier chapitre est là pour planter le décor, pour comprendre ce que ressens Christine. L’empathie est présente. Et, dès le second chapitre, on plonge dans la vie de Christine, à travers son journal.

Le fait de lire la vie du personnage principal à travers un journal donne un récit quelque peu décousu. Tous les évènement ne vont pas dans l’ordre logique de ma pensée, mais de la sienne. Il y a quelques redondances, mais, cela ne me gêne pas vraiment, je trouve même que ça donne de la véracité au roman. Plus ça avance, et plus je me prend de sympathie pour Christine, son amnésie ne peut pas me laisser indifférente.

Plus le roman avance, et plus je sens que le mari n’est pas clair, et ce, presque dès les premières pages du livre. Ce qui a rendu la fin pas très surprenante à mon goût. Je m’y attendais et je n’ai pas vraiment été surprise, sur le point que son « mari » n’est pas clair. J’aurais aimé un peu plus de suspense. De plus les chapitres étaient parfois trop long à mon goût, et ça donnait une impression de longueur, qui m’a parfois un peu découragée dans ma lecture. Mais il faut passer au-dessus de cela, car le thème est non seulement très intéressant, mais également finement recherché. Et, j’ai vraiment eu envie de savoir le fin mot de l’histoire, savoir si Christine allait enfin trouver un sens à sa vie.

 

Note : 16/20

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s