Lecture

La chambre des Morts suivi de La Mémoire Fantôme

La Chambre des morts.
Vigo et Sylvain se retrouvent, bien malgré eux, détenteurs d’une somme astronomique : ils ont renversé un inconnu en plein nuit, à côté du corps, un sac rempli d’argent. Voleur ? Trafiquant ? Peu importe. Seule compte l’odeur des billets. S’ils savaient…Le lendemain, un fillette aveugle est retrouvée morte dans un entrepôt. Peu après, une autre est enlevée. Le commissariat de Dunkerque est en ébullition. Pour Lucie Henebelle, brigadier de police écrasée par la monotonie des journées ennuyeuses, c’est l’occasion de faire ses preuves…

La Mémoire fantôme.

Quatre minutes. C’est le temps d’un souvenir pour Manon. Après, tout s’efface. Dans ces conditions, pas facile pour Lucie Henebelle de trouver par qui la jeune femme vient d’être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume :  » Pr de retour « . Lucie le pressent, la clé de cette affaire réside dans la mémoire fragmentée de Manon. Une mémoire à laquelle plus personne n’a accès…

Date de parution : 2014


Avis

J’ai (enfin) découvert les deux premières enquête de Lucie Hennebelle, parfait pour découvrir le personnage avant d’entamer les rois enquêtes de Sharko et Hennebelle.

Comme les deux premiers romans que j’ai lu de Thilliez, j’ai été emballée par son style d’écriture. Direct, précis. Pourtant il dévoile au compte-goutte les indices, que ce soit en lien sur l’enquête ou le personnage. J’ai trouvé Lucie Hennebelle plus mystérieuse que Sharko, que j’ai plus facilement cerné et que j’ai globalement apprécié.

Ce que j’aime dans Thilliez, c’est que chacun de ses personnages a sa part d’ombre. Surtout les principaux. Rien n’est tout beau, tout parfait, ce qui rend les personnage encore plus humains. Ses enquêtes sont aussi tordues que son talent est incroyable. Je me plonge avec avidité dans le roman et je n’en sors qu’à la dernière page. Thilliez est, réellement, un maître en la matière de thriller.

La chambre des morts, la première enquête de Lucie Hennebelle, alors brigadier à Dunkerque ayant un sérieux penchant pour le morbide, va nous amener dans les tréfonds de l’horreur. Et cela commença par une affaire de vandalisme. Suivi d’un assassinat dont on ne retrouvera jamais le corps de la victime, ni même le butin de deux millions qui a été pillé par deux jeunes chômeurs. Le corps d’une fillette aveugle, ressemblant étrangement à une poupée « Beauty eaton » était particulièrement horrible. Qui a pu faire cela, de quel monstre s’agit-il ? Tant d’inconnus au tableau.   On pense tout d’abord à un homme. Patient, il est resté des heures avec la victime, d’un sang froid inébranlable. Au fil du roman on se plonge avec Lucie pour retrouver ce tueur. Une course contre la montre. Car, le lendemain, une jeune diabétique est enlevée. Le froid glisse dans min dos de lectrice, car on y découvre ce « monstre ». Plus on avance dans e roman, plus les indices se dévoile, on découvre que c’est une femme, logique avec la mise en scène des poupées. Ces affaires de vol dans les zoos de femelles loup, kangourous et capucins tandis que les mâles étaient mutilés à mort. Cette femme monstre détestait les hommes. Plus on avance dans le roman et plus on découvre que ce monstre est fait de deux femmes, qui finalement s’entretueront. Un amour passionnel, destructeur qui les lient. La recherche de la pureté, de la perfection. Cette affaire est d’un sordide à faire palir les plus grands tueurs en série. Mais, à côté de cette affaire, il y a l’histoire de Vigo et sylvain qui ont volé la rançon. Toute cette monstruosité démarre à cause d’eux. Si j’ai été attendri par sylvain, Vigo, lui m’a tout de suite hérissé. L’argent lui est monté à la tête, il est devenu parano et cela a été jusqu’à tué son compagnon de galère, ou plutôt sa famille. Sylvain a été épargné grâce à ce monstre qui cherchait son argent, argent dont elle avait besoin pour fuir? La rancoeur, le désir de vengeance de Sylvain fait de lui un autre homme. Insensible et prête à tout pour rejoindre sa famille, jusqu’à s’allier au tueur pour retrouver l’argent et tuer Vigo de ses propres mains, ce qu’il pense faire en brûlant ce cabanon où s’était replié son ancien acolyte. Dans un dernier espoir que cet argent ne tue personne et de sauver la jeune fille. Il était loin de se douter du piège qui l’attend.

Ces deux histoires, pourtant si liées, donne un rythme effréné au roman, on ne s’arrête jamais. Plus je lis du Thilliez et plus ses romans sont prenant, et riche de découvertes. La seconde enquête de Lucie Hennebelle va encore le prouver.

La mémoire fantôme. Ou plutôt que feriez-vous si vous vous souvenez que de quatre minutes de votre vie avant que tout ne s’efface ? Revivrez-vous sans cesse la même chose ? Ou, comme Manon, l’instigatrice principale de ce chef d’oeuvre, noteriez-vous tout pour combattre cette mémoire éphémère ? La mémoire fantôme nous plonge dans le mystère du cerveau et de ses oublis sur une enquête où les coupables ne sont pas ceux que l’on croît. On en découvre plus sur le mystère Hennebelle, déchirée dans sa chair bien au-delà de ce que l’on croît. Son personnage se découvre au fil des pages, ce rejet et cette attirance de l’inadmissible étroitement lié chez elle. Le pourquoi du comment. Ce tome est, comme toujours à couper le souffle. Je l’ai même préférais à la chambre des morts. J’ai été très touchée par Manon, par sa joie de vivre malgré son handicap. Elle est courageuse, pleine de vie. Certainement le personnage le plus attachant de ce roman. De plus étant lilloise, j’ai eu cette impression de vivre réellement ce roman, je connaissais des coins de Lille, et j’adorais me les imaginer. J’ai surtout apprécié, dans ce tome, que l’on voit les efforts de recherches et de véracité de l’auteur, j’ai cette impression, après avoir lu ce roman d’en savoir plus sur notre cher cerveau et ses méandres. Un vrai bijou, en somme.

Si vous aimez le policier, le Thriller, cet auteur est fait pour vous, sans conteste. Vous ne lâcherez plus ces livres avant d’avoir le dernier mot de ces romans tellement ils sont hypnotisants. C’est pour moi, ma découverte de fin 2015, et j’ai hâte de dévorer ces autres enquêtes avec délice !

Note : 19,7/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s